Skip to content

De l’insécurité à Saint-Laurent : mythe ou réalité ?

26/06/2012

Bien avant d’arriver, on nous avait parlé du climat d’insécurité à SLM : vols récurrents dans les maisons, bris de glace, rues peu sûres le soir, etc…
Force est de constater après quelques jours à Saint-Laurent qu’il y a bien une « ambiance » d’insécurité.
Les gens, métros ou locaux, ne cessent de vous rappeler à l’ordre en vous appelant à être vigilant, de ne pas sortir avec son sac.
Pour beaucoup, le choix principal d’un logement est fonction de la sécurité qu’il procure et lors des visites dans les agences immobilières, le même discours recommencent : « maison entièrement sécurisée », « quartier tranquille et sécurisé », « appartement dans résidence surveillé ».
On veut nous donner la sécurité, à tel point qu’on finit par avoir réellement peur : je ferme à présent toutes les portes intermédiaires à clef même en journée, je ne sors avec aucun « ornements » métropolitain : pas d’appareil photo dans la rue et pas de PC perso au cyber (suite aux avertissement d’un agent immobilier).
C’est assez rageant de se forcer à être vigilant alors que rien ne vous est arrivé.
Mais on ne peut pas souhaiter être volé pour justifier de toutes ses précautions quand même ? Alors comment vivre avec ça ?
C’est tout de même un sentiment drôlement oppressant et me libérer de se sentiment en m’enfermant dans une prison dorée, d’une je sais que ça ne marchera pas et deux, ça ne m’intéresse vraiment pas.
Je pense toutefois que ce sentiment est spécifique au centre de la ville et j’espère qu’il n’est que passager : le centre de la ville concentre tout ce que la ville a de bon, commerces, restos pas chers, marché mais aussi tout ce qu’elle a de plus ragoutant : ruelles peu engageantes, squatteurs de rues, gars bourrés à toute heure.
L’envie d’habiter un quartier tranquille même à l’écart de la ville est maintenant omniprésente et nos recherches s’élargissent de plus en plus pour ne pas être obligé de penser à toutes ses contraintes sécuritaires.
Même si pour l’instant, rien n’est arrivé à qui que soit de notre petit réseau de contacts…
»Guyane by Mike

From → The blog

Comments are closed.

%d bloggers like this: